Pascale CLEA – Peintre

 

 

 

 

Née en 1960 à Senlis, Pascale Cléa vit et travaille à Maisons Alfort.

« Je suis venue très tôt à la peinture, dans l’enfance, à la campagne, imprégnée de la lumière du nord, des vastes forêts, et des couleurs d’un fleuve où passaient les péniches.

J’ai grandi dans un milieu mélomane, la musique, écoutée, pratiquée depuis toujours n’a eu de cesse d’enrichir mes perceptions. »

Le Jardin d’hiver. Acrylique sur toile. 116x89cm

C’est donc naturellement qu’elle est entrée à L’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

En parallèle à d’autres voies comme l’illustration, l’écriture de contes pour enfants où l’enseignement, la peinture a toujours été le centre de ses préoccupations.

Imprégnée d’une longue tradition picturale, Pascale Cléa été profondément marquée par la peinture américaine de l’école de New-York, son énergie et les rapports physiques qu’elle entretient avec le réel.

Le Parc 97X130 cm-acrylique sur toile

Sa peinture a toujours été tournée vers le visible. Elle est en lien étroit avec la nature.

Au fil de l’eau. Acrylique sur toile. 81X65cm
Vers le Soir-acrylique-97×130 cm

Ni abstrait, ni figuratif, son travail veut se situer à la lisière, sur un point d’équilibre, lieu de respiration qui offre différents chemins au regard, différents possibles.

« Je m’intéresse à cette limite, point instable aux basculements incessants. »

Cheminements. Acrylique sur toile. 92x73cm

Ses recherches se veulent de l’ordre d’une peinture vivante, en perpétuel renouvellement, dans une relation constante entre le regard, sa mémoire et le langage pictural.

L’inépuisable question du rythme, de la couleur et de l’espace y occupe une place centrale.

Bucolique. Acrylique sur toile 81x65cm
Point de vue-acrylique sur toile. 61-50cm
Apres la pluie – acrylique sur toile. 92x65cm

La peinture est une histoire de longue date, une sorte d’aventure collective dans le temps.

C’est entre, autres choses, ce qui motive et nourrit mon travail, dans le sens d’une pratique humble. »